Cette fois, c’est fini. La disparition du TRV gaz est effective depuis mardi 1er décembre 2020 pour tous les professionnels. Quel que soit le profil de l’entreprise ou son volume de consommation, son contrat de fourniture de gaz doit obligatoirement être en offre de marché. La fin des tarifs réglementés du gaz était prévue depuis plusieurs années.

Depuis 1946, les Tarifs Réglementés de Vente du gaz naturel étaient l'apanage du fournisseur historique ENGIE et de quelques entreprises locales de distribution. Un monopole établi au sortir de la 2e guerre mondiale alors que l'entreprise s'appelait encore GDF (Gaz de France). Les injonctions européennes ont eu raison de ce régime jugé anticoncurrentiel. Après plusieurs étapes, la disparition du TRV gaz pour toutes les entreprises est une réalité depuis le 1er décembre 2020.

Fin des tarifs réglementés du gaz, une occasion d'optimiser votre budget

Le Tarif Réglementé de Vente du gaz était en fait défini selon plusieurs critères qui faisaient varier son prix. Il existait donc plusieurs TRV pour la fourniture de gaz naturel par ENGIE. D'une façon générale, ils étaient peu compétitifs en comparaison des offres de marchés disponibles auprès des fournisseurs alternatifs et de ENGIE également. La fin des tarifs réglementés du gaz est donc logique. Elle était d'ailleurs annoncée depuis plusieurs années.

C'est en effet depuis 2014 que la fin des tarifs réglementés du gaz naturel est lancée. Les clients raccordés au réseau de transport ont été les premiers concernés. Ont suivi quelques mois après les gros consommateurs raccordés au réseau de distribution. Tous avaient de toute façon intérêt à challenger leurs factures d'énergie pour trouver un contrat en offre de marché. Plus intéressant financièrement et plus adapté à leurs besoins, un contrat en offre de marché peut être à prix fixe ou à prix indexé sur le marché.

La fin des tarifs réglementés s'est ensuite poursuivie. La date butoir était fixée au 1er janvier 2016 pour les professionnels consommant plus de 30 MWh annuels. Idem pour les copropriétés dont la consommation était supérieure à 150 MWh par an. Mais la fin des TRV gaz ne s'est pas arrêtée là.

La récente échéance de décembre 2020 a contraint les derniers retardataires à franchir le pas. La disparition définitive des tarifs réglementés du gaz naturel concerne désormais tous les professionnels avec une exception pour certains syndics de copropriété qui ont un sursis courant jusqu'au milieu de l'année 2023. La fin des tarifs réglementés de gaz oblige les autres à souscrire une offre de marché sous peine de voir leur entreprise automatiquement engagée dans une offre basique auprès du fournisseur historique. Mais il est encore temps d'y remédier.

Disparition du TRV gaz... mais d'autres opportunités existent !

Tous les professionnels ne suivent pas avec attention l'évolution de leurs dépenses en énergie. C'est dommage car il existe de réelles possibilités pour les entreprises de réduire leurs dépenses et de sécuriser leur budget énergie. C'est une affaire de connaissances techniques et d'opportunités à saisir en fonction des tendances du marché. Pour le gaz, la crise du Covid-19 a ainsi offert des fenêtres de négociation exceptionnelles.

Pour l'électricité, la fin des TRV en janvier 2021 est aussi une chance à saisir pour certaines entreprises. Faites appel aux consultants d'Alliance des Énergies pour savoir si vous y avez droit. En tant que professionnel, l'analyse des optimisations du profil de consommation ou du contrat souscrit sont des sources potentielles d'économie et de souplesse budgétaire. Contactez-nous pour bénéficier d'un audit gratuit de votre situation.