Changer de fournisseur d'énergie

Changer de fournisseur

    La négociation de contrats d’énergie professionnels peut avoir plusieurs objectifs même si payer moins cher le gaz naturel ou l’électricité est souvent la priorité. Parfois, cela aboutit à un changement de fournisseur. Sauf si des problèmes de gestion de dossier expliquent la volonté de quitter son opérateur, la différence se fait sur des critères de prix de l’énergie et de conditions tarifaires particulières. Cette liberté de changer de fournisseur n’est toutefois pas sans contrainte. Avant de souscrire une nouvelle offre pour une entreprise, plusieurs paramètres sont à prendre en considération.

    Faire jouer la concurrence et choisir le meilleur contrat Gaz / Électricité

    Avant de changer de fournisseur, les professionnels doivent franchir plusieurs étapes. Et bien sûr s’assurer de faire le bon choix en partant chez un fournisseur concurrent. Le point de départ de leur réflexion est de rassembler les informations nécessaires à la constitution du dossier de négociation.

    • Références des compteurs Gaz / Électricité selon le périmètre défini
    • Historique de consommation
    • Coût de l’abonnement en cours
    • Prix du kWh d’électricité ou de gaz facturé
    • Coûts d’acheminement
    • Niveau de taxes

    Ces informations sont indispensables lorsqu’on veut réduire ses charges professionnelles sur la fourniture d’électricité et de gaz naturel. L’entreprise qui lance un appel d’offres peut ainsi se constituer une base de données claire. Cela facilite tout le processus et redonne à chaque donnée son importance. Par exemple, rares sont les mesures fiscales qui varient d’un fournisseur à l’autre. Il est quand même utile de calculer leur impact pour considérer à leur juste mesure le prix de l’abonnement et celui de la fourniture.

    La mise en concurrence des fournisseurs ne se termine pas avec la réception des différentes offres. Il faut alors comparer les propositions de contrat pour identifier celle qui correspond le mieux aux besoins de la société. Ne pas hésiter également à recontacter un fournisseur pour négocier des clauses particulières et faire baisser les prix.

    Quand changer de fournisseur ?

    La réponse est simple à comprendre et complexe à appliquer : au bon moment. Déjà, il est possible d’engager les démarches entre 1 an et 2 ans avant la date d’échéance du contrat en cours. Le délai diffère selon les fournisseurs, il suffit de se rapporter aux conditions de vente pour obtenir l’information.

    Cette période doit être mise à profit pour préparer le cahier des charges de mise en concurrence. En le mettant à jour régulièrement et en suivant l’évolution des prix du gaz naturel et de l’électricité, un professionnel met toutes les chances de son côté pour trouver une offre d’énergie compétitive. Il sera donc prêt à saisir toute opportunité de souscrire un contrat de fourniture adapté aux objectifs et aux besoins de l’entreprise.

    Conditions de résiliation

    Résilier un contrat d’énergie est plus ou moins facile selon les fournisseurs, les détails de l’offre et la date d’échéance. Là encore, il faut étudier les conditions de vente pour en savoir plus. Cependant, il existe des cas de force majeure qui permettent de rompre un engagement sans frais et sans délai.

    • Déménagement ou changement de site
    • Litige avec son fournisseur comme le défaut de fourniture
    • Cession de fonds de commerce ou cessation d’activité

    Certains fournisseurs proposent des offres aux professionnels qui peuvent être résiliées facilement et à n’importe quel moment. D’autres encadrent strictement les conditions de sortie avec potentiellement des pénalités à payer. Si vous décidez de rester chez votre fournisseur actuel sans négocier ou si vous ne faites rien, votre contrat est reconduit tacitement selon les mêmes conditions.

    Les entreprises qui sont encore engagées par un contrat aux tarifs réglementés ont intérêt à changer d’offre voire de fournisseur. En choisissant une offre de marché, elles peuvent réduire leurs charges et ainsi sécuriser leur budget énergie.

    Pour rappel, seules les petites copropriétés et les structures de moins de 10 salariés et dont le CA ou le bilan annuel est inférieur à 2 millions € ont toujours la possibilité d’être aux Tarifs Réglementés de Vente d’électricité. Leur puissance souscrite doit aussi être inférieure à 36 kVA.

    Les TRV du gaz naturel sont désormais inaccessibles pour les professionnels. Les copropriétés ont jusqu’au 30 juin 2023 pour se tourner vers une offre de marché.

    Changer de fournisseur avec Alliance de Énergies

    Alliance des Énergies accompagne les professionnels dans la négociation de contrats d’énergie. Les consultants de notre cabinet de courtage surveillent les opportunités des marchés et s’occupent de la mise en concurrence des fournisseurs. Ils analysent les offres, négocient les meilleurs tarifs et vous conseillent dans votre choix d’une offre Électricité / Gaz. En cas de changement de fournisseur, ils vous accompagnent pour simplifier les démarches administratives.

    Pour aller plus loin