Entre crise sanitaire, crise économique et crise géopolitique, l’année 2020 est particulièrement éprouvante. Les conséquences directes et indirectes de cette intrication de crises se mesurent dans tous les pays et à tous les niveaux, notamment celui des entreprises. Dans ce contexte morose, des solutions existent pourtant pour éclaircir leur quotidien et leur avenir.

Nous vivons actuellement, et pour plusieurs mois voire années à priori, une période d'incertitude très anxiogène. À l'heure où dégager des bénéfices est extrêmement difficile, réduire le poids de ses charges est une nécessité pour la plupart des professionnels. Renégocier ses contrats d'électricité et de gaz est une piste que toute entreprise a intérêt à envisager.

Réduire le poids de ses charges, un impératif dans la conjoncture actuelle

"En ce moment, mon principal objectif est la baisse des dépenses de fonctionnement. Je cherche à faire des économies avant tout". Beaucoup de dirigeants, de directeurs financiers et d'acheteurs se reconnaîtront dans ce témoignage d'un directeur d'exploitation du secteur industriel. De même que les gestionnaires de copropriétés dont les problématiques d'optimisation des coûts ont beaucoup de points communs avec celles des entreprises.

Les chiffres d'affaires ont chuté depuis le début de la crise du coronavirus, la reprise économique est plutôt modeste dans la majorité des cas, l'horizon est incertain. Comment faire alors pour assurer la viabilité, et souvent la survie, de votre entreprise ? Il faut dans ces conditions étudier toutes les possibilités. Et la remise en question des contrats de gaz et d'électricité en est clairement une.

Ce levier de réduction du poids des charges fixes a été activé très tôt par les grosses structures. Pendant le confinement, les responsables des achats ont ainsi alerté leur direction sur l'opportunité de se pencher sur le sujet. Car ils ont vite compris que le contexte était favorable à la renégociation des contrats d'énergie.

Très instables, les marchés du gaz et de l'électricité ont en effet connu des baisses brutales. Ce fut particulièrement vrai pour le cours du gaz qui a complètement dévissé en écho à celui du pétrole. Le cours de l'électricité a de son côté rebondi rapidement même si les soubresauts se sont poursuivis depuis.

Cours électricité et gaz - 1er semestre 2020

Vous avez tout à gagner à challenger vos contrats d'énergie

Pour les professionnels voulant optimiser leurs contrats de fourniture d'électricité et de gaz, cette volatilité des prix pouvait être perçue de deux façons. Premièrement sous l'angle de l'anxiété : comment savoir à quel moment s'engager, avec qui et dans quelles conditions ? Deuxièmement en voyant le bon côté des choses : il y a forcément des occasions à saisir.

Les conseils d'un expert de l'énergie permettent de répondre à toutes ces interrogations ou demandes. En contact direct et quotidien avec les fournisseurs d'énergie, les consultants d'Alliance des Énergies peuvent identifier les opportunités qui permettent aux professionnels de baisser leurs charges.

C'est d'ailleurs ce que notre cabinet de courtage a fait lorsque les contrats en cours de nos clients le permettaient. "Nous avons pu apporter du positif dans un contexte très négatif", se réjouit Franck Bulle (@linkedin), consultant chez Alliance des Énergies. "Les entreprises qui ont pu renégocier leur contrat de gaz notamment ont bénéficié à certaines périodes de conditions de marché exceptionnelles".

Dans tous les cas, les professionnels avaient, et ont toujours, intérêt à procéder à l'analyse de leurs contrats d'énergie. Soit parce qu'ils avaient la possibilité de faire des économies en négociant via un courtier des tarifs plus avantageux, soit pour sécuriser leur budget énergie sur plusieurs années. Les offres à prix fixe sont effet une garantie contre la hausse des prix du gaz et de l'électricité malgré le manque de visibilité et les changements quasi quotidiens.

Autres solutions pour optimiser votre bilan comptable

Rappelons également que les entreprises ont d'autres possibilités de réduire le poids de leurs charges. Comme par exemple l'optimisation des taxes sur l'énergie qui permet à certaines d'entre elles de profiter de solutions de défiscalisation.

Vous pouvez aussi faire coup double en bénéficiant d'un financement pour la réalisation de travaux de rénovation énergétique. Le dispositif des primes CEE vous permet à la fois de diminuer votre investissement et de profiter d'économies d'énergie. Et donc d'une baisse des factures pour le chauffage, la climatisation, etc.