Avant la dérégulation des marchés de l’énergie, le marché du gaz était un service public géré par un opérateur historique quasiment en situation de monopole. Depuis la fin des années 1990, les enjeux économiques dépassent le cadre national. La France a ainsi été sommée par l’Union Européenne de se conformer au principe de libre concurrence, rendant impossible le mécanisme des TRV pour le gaz. Les pouvoirs publics ne peuvent désormais plus fixer le prix du gaz naturel pour les contrats professionnels.

Historique des TRV pour le gaz

Les Tarifs Réglementés de Vente sont en effet des offres dont le prix est déterminé par l’État. Plus précisément par le ministère de l’Économie et des Finances et celui de la Transition écologique et solidaire sur recommandation de la Commission de régulation de l’énergie (CRE). La commercialisation des offres TRV gaz est possible seulement pour ENGIE et les entreprises locales de distribution (ELD).

ENGIE est le nom actuel de l’opérateur historique du gaz en France. À la création de son monopole sur le gaz en 1946, la société s’appelait GDF. Puis GDF-SUEZ suite à la fusion de 2008 et enfin ENGIE en 2015.

Les prix du gaz des contrats en TRV sont définis selon la consommation et la zone tarifaire de l’entreprise. Pour refléter la réalité et ne pas faire de concurrence déloyale aux fournisseurs alternatifs, ils varient cependant en fonction de l’évolution des coûts d’approvisionnement, de transport, de stockage… Ils sont ainsi mis à jour chaque année au mois de juillet.

Depuis l’ouverture du marché du gaz à la concurrence, les consommateurs ont eu le choix entre des offres de gaz en TRV et des offres de marché. Les offres de marché sont conçues librement en fonction de l’offre et de la demande. L’État ne les régule pas. Chaque professionnel choisit le contrat de gaz auprès du fournisseur qui lui propose les conditions tarifaires les plus adaptées à ses besoins. ENGIE et les ELD, qui étaient les seuls à pouvoir commercialiser des TRV gaz, font d’ailleurs partie des acteurs positionnés sur les offres de marché.

Une extinction des TRV gaz par étapes

Contraires aux directives européennes et de moins en moins compétitifs, les Tarifs Réglementés de Vente pour les entreprises étaient en sursis depuis la dérégulation du marché du gaz. La décision de les supprimer a donc été prise par les pouvoirs publics. Une disparition progressive débutée en 2014.

  • 19 juin 2014 pour les consommateurs raccordés au réseau de transport. Ce sont principalement les entreprises industrielles très énergivores.
  • 31 décembre 2014 pour les professionnels consommant plus de 200 MWh/an de gaz
  • 31 décembre 2015 pour les entreprises consommant plus de 30 MWh/an et les copropriétés dont la consommation est supérieure à 150 MWh/an
  • 30 novembre 2020 pour les entreprises consommant moins de 30 MWh/an

Les clients professionnels de gaz naturel en TRV gaz ont été par conséquent de moins en moins nombreux. Les chiffres de mars 2020 donnés par la CRE selon les données transmises par ENGIE et les entreprises locales de distribution étaient les suivants :

  • 655 000 sites non résidentiels
  • 40 000 sont encore sous contrat TRV gaz, dont :
    • 34 000 auprès d’ENGIE
    • 6 000 auprès d’une ELD
Contrats TRV gaz
Répartition des clients professionnels de gaz naturel en mars 2020 (Source : CRE)

La loi Énergie Climat du 8 novembre 2019 a définitivement condamné les Tarifs Réglementés de Vente pour le gaz. Les gros consommateurs avaient déjà été obligés de souscrire des offres de marché. Depuis le 1er décembre 2020, plus aucun professionnel ne peut disposer d’un contrat en TRV gaz. La seule exception concerne les copropriétés consommant moins de 150 MWh/an pour qui la date limite est fixée au 1er juillet 2023.

Fin TRV gaz

TRV gaz : changez vite de contrat pour faire baisser votre facture !

> en savoir plus

Comment savoir si vous êtes en tarif réglementé ?

Les professionnels encore bénéficiaires des TRV gaz étaient obligatoirement engagés avec ENGIE, le fournisseur historique, ou une Entreprise Locale de Distribution. Que leur contrat soit en tarif réglementé était précisé sur leurs factures d’énergie.

Les entreprises étaient donc au courant de leur situation. La fin des TRV gaz leur a été de plus signifiée par plusieurs courriers rappelant l’obligation de souscrire une offre de marché avant le 30 novembre 2020. Si la société n’agissait pas à temps, le fournisseur transformait automatiquement le contrat en offre de marché de base. Avec un double effet négatif.

  • Contrat non adapté aux besoins
  • Forte majoration tarifaire

Trouver le meilleur contrat en offre de marché

Le cabinet de courtage Alliance des Énergies vous accompagne pour trouver les meilleures opportunités et ainsi sécuriser votre budget. Le consultant en énergie dédié à votre projet de renégociation s’occupe également de toutes les démarches administratives. Que vous restiez chez le même fournisseur ou que vous en changiez, vous n’avez quasiment rien à faire.

Combien de temps prend le changement de contrat ?

Alliance des Énergies prend votre dossier en main pour vous faire gagner du temps et de l’argent. Si vous vous en occupez seul, les démarches sont beaucoup plus chronophages.

De toute façon, n’attendez pas le dernier moment pour basculer en offre de marché. L’évolution du cours du gaz connaît des évolutions parfois brutales : des opportunités sont à saisir sur les conseils de nos courtiers en énergie. Prévoyez toutefois un certain délai pour l’intervention du gestionnaire de réseau sur votre compteur en cas d’ajustement de votre offre à vos besoins réels.

Expert de l'énergie en entreprise

Contactez un expert de l’énergie pour négocier vos contrats de gaz naturel

    Pour aller plus loin