Nouveau contrat d'électricité

Souscrire un nouveau contrat d’électricité

    Changer de fournisseur est possible pour tous les professionnels. Pour souscrire un nouveau contrat d’électricité, il faut cependant respecter certaines règles. La négociation d’une nouvelle offre nécessite de posséder des connaissances techniques et de relever les informations essentielles à la mise en concurrence. Maîtriser les subtilités des fournisseurs et du marché de l’énergie est aussi important.

    À connaître avant de souscrire un nouveau contrat d'électricité

    Des notions de base sont indispensables pour entamer le processus de renégociation. À commencer par savoir décrypter une facture d’électricité professionnelle. Voici les éléments principaux à repérer :

    • Abonnement
    • Prix de l’électricité en kWh
    • Tarif d’acheminement (TURPE)
    • Taxes et différentes contributions sur l’électricité : CTA, TCFE, CSPE, etc.

    Connaître ces informations est utile pour comparer les offres d’électricité des acteurs consultés. Beaucoup de postes ne sont pas négociables car ils sont imposés par les pouvoirs publics à tous les fournisseurs. C’est le cas notamment pour la fiscalité sur l’électricité.

    La puissance du compteur électrique de chaque site doit également être analysée. Le but étant de voir si ses caractéristiques répondent aux besoins de l’entreprise. Une PME a en effet des volumes de consommation différents de ceux d’une société industrielle multisites. Il existe trois grandes catégories de puissance à connaître avant de souscrire un nouveau contrat d’électricité.

    • Inférieures ou égales à 36 kVA: compteur C5 (anciennement “Tarif bleu” d’EDF)
    • Comprises entre 36 et 249 kVA : compteur C4 (anciennement “Tarif Jaune” d’EDF)
    • Égales ou supérieures à 250 kVA : compteurs C3 à C1 (anciennement “Tarif Vert” d’EDF)

    Il est aussi important de connaître ses pics de consommation électrique sur une journée et sur une année. En effet, si un professionnel consomme plus à certaines périodes du jour ou de l’année il doit s’orienter vers une offre basée sur l’horosaisonnalité. Plusieurs plages de comptage existent en plus du tarif unique : Heures Creuses / Heures Pleines, Heures d’été / Heures d’hiver et la pointe de consommation électrique.

    Bien d’autres critères sont à prendre en compte avant de lancer un appel d’offres et peut-être changer de fournisseur. Plus le cahier des charges sera précis, plus il sera facile de comparer leurs propositions de contrat. Objectif : choisir l’offre d’électricité la mieux adaptée au profil de consommation de l’entreprise.

    Offres d'électricité pour les professionnels

    Un néophyte aura du mal à s’y retrouver parmi les nombreux contrats dédiés aux professionnels. Sans compter les clauses, options et services qui différencient aussi les fournisseurs. Un responsable des achats ou un directeur administratif et financier peut plus facilement décrypter les propositions et identifier les points forts. Calculer sa consommation pour estimer le montant de ses futures factures d’énergie n’est en effet pas suffisant pour faire le bon choix de fournisseur. Savoir quelles sont les typologies des offres disponibles pour les professionnels est essentiel. Comprendre les spécificités des mécanismes qui vont définir le prix de l’électricité l’est tout autant.

    • Offres à prix fixe. Le prix du kWh est déterminé à la signature et ne change pas pendant l’exécution du contrat. Souscrire une offre d’électricité à prix fixe est intéressant pour avoir une certaine visibilité à long terme. La fiscalité continuera cependant d’influer sur le montant des factures.
    • Offres à prix indexé. Le prix de l’électricité facturé suit celui du marché ou d’un autre indicateur de référence fixé par le fournisseur. Les hausses et les baisses sont donc répercutées au fur et à mesure.
    • ARENH. L’Accès Régulé à l’Électricité Nucléaire Historique est un mécanisme particulier. L’électricité nucléaire produite par EDF est concédée aux fournisseurs alternatifs dans la limite de 100 TWh/an. Son prix fixe rend une offre ARENH plus ou moins attractive selon la situation du marché.
    • TRV. Les Tarifs Réglementés de Vente sont encore accessibles aux petits consommateurs professionnels et aux copropriétés sous certaines conditions. Contractualisés par EDF et les entreprises locales de distribution (ELD), ils disparaissent peu à peu. Premièrement sous la pression de l’Europe qui veut rétablir les conditions d’une saine concurrence. Deuxièmement à cause de leur manque de compétitivité.
    Fin TRV électricité

    TRV électricité : changez vite de contrat pour faire baisser votre facture !

    > en savoir plus

    Souscrire une nouvelle offre d’électricité avec Alliance des Énergies

    Les entreprises qui ont une personne dédiée à la négociation et à la souscription d’un nouveau contrat d’électricité partent avec un avantage. Mais le soutien d’un expert leur est souvent précieux. Pour choisir les contrats d’énergie pour votre société, vous pouvez faire appel au cabinet de courtage Alliance des Énergies. Nos courtiers prennent en charge le processus de négociation des offres pour optimiser vos dépenses en électricité.

    Pour aller plus loin