Le gazoduc Nord Stream 2 qui reliera l’Allemagne à la Russie est un sujet de tension intra et extra européen. Ce contexte incertain a des conséquences sur les marchés et les tarifs de l’énergie.

Nord Stream 1 et Nord Stream 2 sont des gazoducs reliant la Russie à l'Allemagne sous la mer Baltique. Pour rappel, un gazoduc transporte sur de longues distances des volumes de gaz d'un point A vers un point B. Nord Stream 1, mis en service en 2012, part de Vyborg et Nord Stream 2 de Oust-Luga. Les deux gazoducs arrivent au même point : Greifswald en Allemagne. Long de 1 230 km, Nord Stream 2 devrait être opérationnel dès la fin de l'année 2021. Mais "opérationnel" ne rime pas avec "mis en service"... Et la décision de sa mise en service aura des incidences sur les marchés de l'énergie et sur les tarifs appliqués.

Nord Stream 2 - De l'eau dans le gaz...

Les États-Unis ne voient pas d'un bon œil la création d'un second gazoduc entre l'Allemagne et la Russie. Car cette dernière renforce par conséquent sa mainmise énergétique sur l'Europe. En effet, le gaz représente 25% de la consommation européenne d'énergie. Et son principal fournisseur, avec la Norvège, est la Russie. Mais depuis le changement de gouvernance outre-Atlantique avec l'arrivée du démocrate Joe Biden, le climat est plutôt à l'apaisement. Les sanctions américaines initiales contre les différents protagonistes ont ainsi été abandonnées.

En Allemagne, de nombreux désaccords perdurent malgré d'importantes retombées économiques liées à la mise en service de Nord Stream 2. Le gouvernement devra manœuvrer avec le parti écologique qui est tout simplement contre l'ouverture du gazoduc.

De son côté, l'Ukraine sera privée d'une manne financière de plusieurs milliards d'euros avec Nord Stream 2. Une part importante du gaz russe cessera en effet de transiter par son territoire. Nord Stream 2 est à cet égard un moyen de pression supplémentaire du Kremlin sur son voisin ukrainien.

Un impact sur les stocks de gaz et les tarifs des fournisseurs

La mise en service du gazoduc devrait permettre à l'Europe et donc à la France de regonfler les stocks de gaz naturel. Ils sont actuellement bien en-dessous du niveau de l'année 2020. En France, le taux de remplissage des réserves est actuellement de 55% seulement. "Seulement" car à la même période en 2020 les stocks étaient remplis à hauteur de 83% !

Le niveau des stocks est un indicateur d'évolution des prix de l'énergie pour les professionnels. Les tarifs de la fourniture de gaz naturel et d'électricité, qui en dépend parce que le gaz est une ressource pour produire de l'électricité, vont ainsi évoluer une fois que Nord Stream 2 sera mis en service. Un coup de billard à plusieurs bandes qui doit être pris en compte par les entreprises dans la négociation de leurs contrats d'énergie.

La conjoncture actuelle montre d'ailleurs qu'il est nécessaire de faire appel à un expert pour comprendre et anticiper les tendances des marchés. Notre cabinet de courtage Alliance des Énergies aide les professionnels à trouver les meilleurs tarifs en mettant en concurrence les fournisseurs Gaz et Électricité.